Recherche pour :
GQS

S’initier aux gestes essentiels du secours d’urgence

Ces gestes peuvent être pratiqués lors d’accidents de la vie quotidienne ou de situations exceptionnelles comme les événements tragiques du 13 novembre 2015 à Paris ou encore du 14 juillet 2016 à Nice.

Ces sessions sont organisées sur l’ensemble du territoire français. Elles ne donnent pas lieu à la délivrance d’un diplôme mais chaque participant recevra une attestation délivrée par le formateur au nom du préfet.

Le programme de l’initiation aux gestes de premiers secours

12 janvier 2016

La durée de l’initiation est de 2 heures et son objectif est l’apprentissage des gestes essentiels du secours d’urgence

Elle comprend :

Les actions à conduire dans une situation d’exception engendrant de nombreuses victimes (env. 1h)

 
  • le dégagement en urgence d’une victime ;
  • la mise en position d’attente pour les victimes qui le nécessitent ;
  • la lutte contre les hémorragies au moyen de garrots de fortune ou par une compression réalisée directement sur la plaie.

Les actions à conduire dans une situation du quotidien : l’arrêt cardiaque.

Ce module « arrêt cardiaque » (env. 1h), plus couramment dénommé Alerter-Masser-Défibriller (AMD), s’articule en deux séquences :

  • Apprentissage du geste ;
  • Restitution du geste, au cours d’un atelier de pratique dirigée.
 

Pendant l’initiation, les techniques pédagogiques retenues, ainsi que la nature des outils pédagogiques mis en œuvre permettent de favoriser la pratique individuelle des participants. 

Attention :

Cette initiation doit bien être distinguée de la formation en prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1) destinée au grand public. Les participants seront d’ailleurs incités, s’ils le souhaitent, à suivre ultérieurement une formation au PSC 1 auprès d’une association agréée à cet effet.

Les faits l’ont démontré, plusieurs enfants  ont sauvé un de leurs proches en appelant les secours.

D’autres ont pu adopter les premiers gestes qui sauvent, comme la mise en position latérale de sécurité, en attendant les secours.

D’où l’importance d’initier les plus jeunes à faire face à des situations d’urgence.

  • dès la primaire, les enfants reçoivent un enseignement intitulé « Apprendre à porter secours » (APS). Intégré dans les programmes scolaires, il comporte un apprentissage des principes simples pour porter secours.
  • Au collège, le module « Gestes qui sauvent », créé après les attentats de 2015, enseigne en deux heures aux adolescents à faire face à des arrêts cardiaques, des hémorragies, des pertes de connaissance, des plaies graves.
  • Les collégiens et lycéens, notamment ceux ayant un mandat (délégué de classe, élu au conseil de la vie lycéenne…), peuvent bénéficier, à leur demande, d’une formation au PSC1, le premier certificat de formation aux premiers secours, ou au module d’initiation aux « gestes qui sauvent« , et depuis peu à la formation qualifiante de Sauveteur Secouriste du travaille, en fonction des modules proposés par l’établissement

 

Rappelons que la formation aux premiers secours est obligatoire à l’école :

Ce programme s’inscrit dans un plan plus large de « formation généralisée aux gestes de premiers secours, avec un objectif de former 80% de la population aux gestes de premiers secours ».

SOS

Gestes D’Urgences à l’enfant :

Ce programme est destiné aux professionnel (les) de la petite enfance.

Formation aux gestes de premiers secours en direction des enfants et nourrissons, 

Tarif formation en inter-entreprise

40€ / Apprenant – 2 heures

possibilité d’effectuer plusieurs groupes par jour

Tarif formation en Intra-enpreprise

35€ / Apprenant – 2 heures

possibilité d’effectuer plusieurs groupes par jour

Verified by MonsterInsights