FORMATIONS & COVID 19

GUIDE DES FORMATIONS EN SECOURISME 2021

infos importante
Infos Mon compte formation

COVID 19

La Sécurité Civile est l’organisme chargé de définir le cadre des formations au secourisme en France, en supplément de ses missions de prévention, de secours et de protection des populations. Avec l’épidémie mondiale de coronavirus COVID-19 et la situation d’urgence sanitaire, la Sécurité Civile française a dû s’adapter et émettre de nouvelles recommandations concernant les formations. La façon d’utiliser un mannequin de secourisme, l’organisation des sessions ou encore les protocoles enseignés ont dû être modifiés.

PROTOCOLE SANITAIRE PENDANT LA FORMATION

Le SARS-CoV2 étant un virus transmissible par gouttelettes respiratoires, des mesures strictes et contraignantes ont du être prises pour limiter les risques de contamination au cours d’une formation en secourisme. Les mesures sont d’autant plus importantes dés-lors que l’enseignement comprend une formation à la réanimation cardiaque à l’aide d’un mannequin RCP (réanimation cardio-pulmonaire). Il faut absolument éliminer les risques de contaminations croisées. Les formations aux gestes qui sauvent (GQS), PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1), SST (Sauveteur secouriste du travail), PSE1 et PSE2 (Premiers secours en équipe de niveau 1 et 2) portent sur des gestes d’hygiène, ce sont donc les formations les plus impactées par le durcissement des mesures sanitaires concernant les formations secourisme.

AVANT LA FORMATION

Avant même le début de la formation, les apprenants doivent être informés des mesures à respecter durant la formation, des moyens mis à leur disposition et de leur impossibilité de participer à la formation s’ils présentent le moindre signe pouvant évoquer une suspicion de contamination au COVID-19.

VERIFIER LES SIGNES

Les signes pouvant évoquer une contamination au COVID à prendre en compte sont les suivants :

  • toux
  • difficultés à respirer
  • douleurs physiques inhabituelles et non justifiées
  • Sensation de fatigue intense
  • écoulement nasal
  • diarrhée
  • perte du goût et/ou de l’odorat
  • troubles de l’équilibre

En parallèle, l’organisme de formation doit s’assurer de :

  • pouvoir munir les participants (formateurs et élèves) de masques de protection répondant aux normes européennes et protégeant des poussières, gouttelettes et autres postillons véhiculés par voie aérienne avec flottaison.
  • disposer d’un point d’eau à proximité de la salle de formation, accompagné de savon, d‘essuie-main à usage unique et de solution hydroalcoolique.
  • la disponibilité de produits permettant de nettoyer et désinfecter le matériel de formation utilisé.
  • pouvoir aérer la pièce au minimum toutes les 3 heures.
  • fournir le plus d’équipements individuels possibles (gants, pansements, masque bouche à bouche…).

Lors de chaque séance de formation, les APPRENANTS doivent être équipés d’un masque de protection qu’il ne faut jamais enlever.(changer toutes les 4 heures)

Etouffements

Formation à la méthode d’Heimlich en temps de COVID

L’apprentissage de la méthode Heimlich et la technique de désobstruction des voies aériennes reste la même en période de COVID-19. Pour voir la procédure exacte, veuillez consulter l’article : Manoeuvre d’Heimlich : comment la faire ? L’enseignement de la désobstruction des voies respiratoires et l’éjection d’un corps étranger est quant à lui modifié. Les différents gestes (compression abdominale et tapes dans le dos) ne peuvent pas être réalisés de participant à participant. L’instructeur privilégiera l’utilisation d’un mannequin destiné à la pratique de la technique d’Heimlich accompagnée d’un développement poussé de la théorie. L’utilisation de support vidéo est privilégiée.

 

etouffement

Massages

La chaîne de survie
face à un arrêt cardiaque

L’apprentissage des réactions à avoir face à une victime d’arrêt cardiaque se divise en deux parties. Il faut apprendre la conduite à tenir en période non-épidémique et en période épidémique. En temps épidémique, l’étape d’insufflation est supprimée, la chaîne de survie s’articule autour des axes : alerter, masser, défibriller. Une solution de substitution est de remplacer la ventilation par bouche à bouche par une ventilation manuelle à l’aide d’un ballon autoremplisseur à valve unidirectionnelle (Insufflateur BAVU). Bien évidemment le BAVU devra être parfaitement désinfecté et nettoyé entre chaque utilisation par un APPRENANT.

Il est convenable d’utiliser un mannequin de secourisme par personne ou de changer le masque de visage et les voies respiratoires à usage unique entre chaque élève. Si le parc de mannequins de formation n’est pas suffisamment important pour équiper tout le monde, l’instructeur formateur s’en tiendra à une démonstration et un apprentissage davantage axé autour de vidéos pédagogiques.

L’apprentissage de l’utilisation d’un défibrillateur automatisé externe DAE avec un défibrillateur de formation doit se faire uniquement par démonstration de l’instructeur, hormis si chaque élève dispose d’un mannequin.

la PLS

Formation à la
position latérale de sécurité.

La position latérale de sécurité (PLS) est enseignée sans contact entre les différents intervenants (FORMATEUR et APPRENANT), mais elle n’est cependant pas prescrite pour faire face à une perte de connaissance ou un malaise en période d’épidémie mondiale COVID-19. Il est possible d’utiliser un mannequin corps entier avec articulations flexibles pour enseigner la bonne technique de positionnement en PLS.

Protocoles et Hygiènes

Entretien du
matériel de formation.

Les accessoires de formation nécessitent un entretien soigné en temps normal afin d’augmenter leur durée de vie et respecter les conditions d’hygiène propices à une formation secourisme. Les règles d’hygiène pour les mannequins de secourisme sont importantes. Avec l’addition des risques d’infection au coronavirus, les consignes d’entretien deviennent encore plus drastiques. En supplément du lavage et de la désinfection, il est nécessaire de laisser reposer et sécher au minimum une demi-heure un accessoire avant de le réutiliser

ce qu'il faut retenir !

Les recommandations en termes de formation au secourisme ont ainsi dû s’adapter aux contraintes résultant de l’épidémie mondiale de COVID-19, au même titre que le reste de la société. Dans le cadre des formations sur la sécurité au travail, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) dispose d’une plate-forme d’e-formation dédiée.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Oxymètre de pouls pour surveiller le coronavirus

Quand faut-il porter un masque FFP2 ?

le COVID - 19

  • Les méthodes et le contenu des formations de secourisme est modifié en raison de l’épidémie mondiale de coronavirus.
  • Le protocole sanitaire dans la formation impose le respect des gestes barrières, la distanciation physique, le port du masque, la limitation du brassage d’élèves, la désinfection du matériel et des locaux ainsi qu’une communication claire.
  • Les séances à distance sont privilégiées.
  • Les protocoles d’apprentissage de la chaîne de survie, de la méthode d’Heimlich et de la mise en PLS sont modifiés.
  • Le matériel doit bénéficier d’une désinfection et d’un lavage précis entre chaque utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Liens utiles